Quid des différentes formes d’entrepreneuriat ?

Bon nombre d’étudiants français rêvent de devenir entrepreneurs. Ce projet implique, certes,  un investissement considérable, non seulement en argent, mais aussi en énergie et en temps, mais ses avantages sont nombreux. Mais avant tout, il faudra connaitre les différentes formes d’entrepreneuriat afin de décider avec discernement. Mise au point.

Tout savoir de l’entrepreneuriat ex nihilo

L’entrepreneuriat ex nihilo s’affiche comme la forme d’entrepreneuriat la plus répandue. Il s’agit de créer son entreprise à partir de rien. Ce type d’investissement est très intéressant en cas d’innovation, ou lorsqu’un problème ou un changement du microenvironnement est propice à un projet donné. L’entrepreneuriat ex nihilo demande beaucoup de temps pour l’étude de marché, l’implantation ainsi que la diffusion des produits. En revanche, celui-ci a l’avantage d’être moins cher et plus intéressant par rapport aux autres formes.

Qu’est-ce que l’essaimage d’entreprise ?

Aussi connu sous l’appellation d’extrapreunariat, il s’agit d’une forme d’entrepreneuriat dans laquelle l’entrepreneur aide ses employés à créer leur propre entreprise. Ces derniers profitent de ce fait d’un accompagnement avec un soutien concret pour la mise en marche de leurs projets. D’ailleurs, dans l’éventualité où la création d’entreprise n’est pas réussie, les salariés pourront retourner auprès de leur ancien employeur. Ce dernier, quant à lui, bénéficie d’une forte notoriété étant donné qu’il contribue à l’autonomie des employés et aussi à la promotion d’emploi.

Qu’en est-il de la création d’entreprises en franchise ?

Pour ce qui est de la création d’entreprises en franchise, c’est une forme d’entrepreneuriat qui concerne généralement la commercialisation de produits, de technologie ou bien de services. Il s’agit en effet d’un dispositif de commercialisation qui implique deux entreprises économiquement et juridiquement indépendantes, le franchiseur et le franchisé. Cette démarche consiste notamment à faire usage d’une marque réputée pour mettre une technologie, un service ou un produit sur le marché. Dans ce cas, le franchiseur (le propriétaire de la marque) accorde au franchisé le droit d’exploiter sa marque et son savoir-faire. La compensation sera le droit d’entrée et les marges sur les produits.

Zoom sur l’intrapreneuriat

Il s’agit d’une forme d’essaimage d’entreprise, mais la seule différence est que l’intrapreneuriat se fait en interne. De ce fait, l’intrapreneur aide les salariés à développer les habitudes entrepreneuriales et les compétences professionnelles au sein de son établissement. Il peut s’agir d’une succursale ou bien d’une délocalisation à l’étranger. L’entreprise en question aura ainsi l’occasion de développer des projets d’innovation ou des projets stratégiques sans avoir à créer une nouvelle entreprise.

Ce qu’il faut savoir sur la reprise d’entreprise

Tout comme le laisse supposer son nom, la reprise d’entreprise est une démarche consistant à reprendre, c’est-à-dire à racheter, une exploitation ou une entreprise déjà existante. Le repreneur pourra dans ce cas  relancer l’entreprise en cours ou créer une nouvelle société ou bien déposer un nouveau statut en fonction du contexte. Ce genre de projet peut être effectué par une ou plusieurs personnes, physiques ou morales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *